Que faire après une fausse couche ?

Que faire après une fausse couche ?

Que ce soit après une fausse couche naturelle ou pas, grossesse extra-utérine ou pas, accouchement ou pas, le mois après le « départ » de « l’embryon » est un moment important pour la femme, que ce soit sur le plan psychologique ou le plan physique. Nous appelons le confinement post-partum.

Totalement inconnue en France, mais il y a un vrai métier lié à ce mois sacré pour la femme dans les pays asiatiques. Issue de la médecine chinoise, ce mois consiste à rétablir voire changer le métabolisme de la femme. Ceci peut être particulièrement bénéfique pour les filles qui ont des règles douloureuses.

Le concept principale est de réchauffer le corps pour qu’il fonctionne « mieux ». (Le jour où je trouverai un meilleur mot pour expliquer ça, je reviendrai modifier l’article).

Avant, je n’y croyais pas trop mais après y avoir droit seulement en version light plusieurs fois, je finie par être totalement convaincue. Pourquoi light ? Parce que c’est plus complet suite à un accouchement.

Voici un extrait de la liste des choses que je n’avais pas le droit de faire :

  • toucher l’eau du robinet. Pour te laver les mains après les toilettes par exemple, tu peux utiliser de l’eau bouillie, préalablement refroidi.
  • s’approcher des frigos et congélateur. Pour ne pas attraper froid.
  • manger des truc crus, genre salade, glace, boissons fraiches. Ca fait rentrer de l’air et du vent dans le corps.
  • manger les trucs frit, pané …

Du coup, qu’est ce que j’avais droit ?

  • Rester couverte. Notamment les épaules, les cuisses, les genoux et le ventre.
  • Se reposer. Rester allongé le plus possible, ça permet à l’utérus de mieux se rétablir
  • Rester à la maison. Ce dernier n’est pas existentiel, car il s’agit plus de ne pas « attraper le vent ».
  • Boire beaucoup d’eau, chaude ou tiède.
  • Faire son shampooing le moins possible. Si c’est vraiment sale, utiliser de l’eau de gingembre. Le gingembre « chasse le vent » qui est dans le corps.
  • Se doucher chaque soir avec l’eau du gingembre.
  • Manger du gingembre. Pas tout cru, mais faire de la cuisine avec.
  • Manger des trucs chauds !! Genre du riz, de la soupe ….

Il reste une liste longue et interminable en fonction du village d’où on (ou la maman ou la personne qui s’occupe de toi) est issue.

N’hésitez pas à me poser des questions pour avoir plus d’explications. J’espère pouvoir être plus claire !